Présentation de l’axe de recherche

Les recherches menées au sein de l’axe « Littératures mondiales et écritures de l’histoire » auront pour objet, selon les orientations de chacun des contributeurs, un corpus incluant en premier lieu les littératures extra-européennes, qui pourra toutefois s’élargir pour entrer en résonnance, le cas échéant, avec les littératures européennes. Notre axe sera certes plutôt centré sur le XXe siècle, et sur les littératures traitant des processus de décolonisations et d’affirmations d’états ou de cultures longtemps sous domination coloniale, ou qui en sont issues ; mais il est souhaitable qu’il ne s’intéresse pas uniquement aux auteurs dits postcoloniaux, et intègre des auteurs européens au statut problématique, afin de décloisonner les perspectives. Des incursions dans les siècles antérieurs sont également possibles et encouragées : la Conquête de l’Amérique et l’émergence des littératures nationales, aux Amériques et ailleurs, pourront venir enrichir notre réflexion.
Les écritures de l’histoire impliquent d’une part une perspective poétique, car elles invitent à considérer l’histoire comme récit et vision du monde, et les écritures comme procédés de création littéraire et invention d’un langage, pouvant inclure une réflexion sur l’imaginaire des langues et l’oralité ; elles impliquent d’autre part une perspective historiographique : comment les auteurs construisent-ils leurs versions de l’histoire, comment dialoguent-ils avec « l’histoire officielle » et traitent-ils le matériau historique ? Qu’apporte la fiction à la représentation de l’histoire ? S’agit-il seulement d’écrire une contre-histoire, de relativiser l’objectivité de la discipline historique et du discours de l’historien, de se réapproprier une histoire longtemps confisquée par les colonisateurs, ou de revaloriser les sources orales ? Il apparaît évident que nous aurons à aborder les théories postcoloniales, mais elles ne constitueront pas l’unique cadre théorique de l’axe ; les théories poétiques auront toute leur place pour nous permettre d’aborder les textes de fiction dans toute leur complexité sans trop schématiser la nouveauté de ces champs littéraires.

Responsables de l’axe : Cécile Chapon – cilchapon@gmail.com ; Marion Labourey – marionlabourey@gmail.com

Laisser un commentaire