Calendrier 2019-2020

Toutes les séances ont lieu à la Maison de la recherche de Sorbonne Université, de 18h à 20h, sauf indication contraire.

14 novembre, salle s001
Séance notion : « L’autobiographie »
Wilhem Coindre

La séance portera sur le récit autobiographique et ses formes romancées dans la littérature européenne. À partir d’une relecture critique du Pacte autobiographique de Philippe Lejeune, et de sa mise à l’épreuve sur des extraits de littérature contem-poraine, il s’agira d’interroger l’évolution du genre autobiographique en Europe.

11 décembre, s002
Séance méthode : thème à déterminer

16 janvier, s001
Séance notion : « Genre »
Aurore Turbiau et Clément Scotto di Clemente

Les questions de genre sont devenues depuis quelques années des nœuds de réflexions immanquables dans les études littéraires, et peut-être en particulier en littératures comparées. Nous réfléchirons pendant cette séance à ce que recouvre la notion de « genre » : quelles sont les références immanquables et les grands cadres de pensée du genre ? Comment se repérer entre théories féministes, « queer », matérialistes, essentialistes, « gender critical », etc., et comment cadrer nos propres recherches quand on utilise ces outils ?

18 février, s001, 16h-18h
Séance méthode : thème à déterminer.

12 mars, s001
Séance notion : « Décolonialité »
Marco Doudin

Née au tournant des années 2000 autour du groupe « Colonialidad/Modernidad », composé d’universitaires sud- et nord-américains, la notion de décolonialité prend le relais de réflexions issues des études postcoloniales et des cultural studies, tout en renouvelant l’épistémologie qui fonde ces champs disciplinaires. Plutôt que de considérer les indépendances coloniales comme des tournants, les études décoloniales remettent en question le sens de « post- » dans « postcolonial », en insistant sur la continuité historique d’une « matrice coloniale du pouvoir » (Mignolo 2007) dans laquelle l’époque moderne, définie selon des critères européens, serait intrinsèquement liée à des formes de domination qui perpétuent les dynamiques coloniales.

La séance prendra la forme d’une discussion en table ronde autour de textes, qui seront transmis au préalable, de penseurs importants de la décolonialité comme Walter Mignolo et Aníbal Quijano.

14 avril, s001, 16h-18h
Séance méthode : « Constituer son corpus, construire son plan »
Clément Scotto di Clemente

Par quoi commencer, où et quand s’arrêter, comment ordonner ? La séance s’appuiera sur plusieurs témoignages de constitution du corpus pour montrer la variété des approches, leurs avantages et leurs limites.

Elle mettra en débat la spécificité du plan en études comparatistes, et la façon d’articuler la comparaison dans la rédaction de la thèse.

5 mai, s001
Séance notion : « Mythocritique »
Marta Jordana

La mythocritique s’intéresse à « l’émergence, la flexibilité et l’irradiation » des mythes dans le texte littéraire. Cette irradiation peut refonder le mythe avec un « langage sacré restaurateur et instaurateur de la réalité primordiale constitutive du mythe » (Brunel, 2004 : 55).
La survivance des mythes dans les propagandes politiques au XXe siècle fait prendre conscience à certains auteurs engagés du pouvoir du mythe. De l’Antigone d’Anouilh jusqu’au Don Julian de Juan Goytisolo, nombreux sont les écrivains qui explorent et altèrent ces fabulations collectives, partagées, et cathartiques, pour soutenir ou révoquer le mythe-propagande. La mythocritique peut ainsi servir à analyser la place du mythe et de ses transformations dans l’engagement littéraire.

2 juin, s001
Séance méthode : « Textes originaux, traduction et maîtrise des langues »
Alena Chumak

Dans le cadre de cette séance nous aborderons les difficultés principales que rencontrent les doctorants en travaillant avec les textes en langues étrangères. La réflexion portera sur les problématiques suivantes :
– Maîtrise de langue : quel niveau de langue est nécessaire ou suffisant pour analyser le texte en langue originale ?
– La mise en page des citations en langue étrangère : comment intégrer les citations en langue étrangère ?
– Les enjeux de traduction : traduire ou pas traduire ? Comment introduire l’extrait original et sa traduction ?

30 juin, s001
Séance Notion : « Littérature – Théologie – Philosophie »
Zofia Litwinowicz-Krutnik

La séance portera sur les différentes voies par lesquelles la philosophie et la théologie pourront être comprises en tant que disciplines supplémentaires mais indispensables à la littérature. Elle se concentrera sur la lecture des romans de Joseph Malègue dans le prisme des œuvres de saint Augustin et de Blaise Pascal, ainsi que sous la lumière de l’herméneutique contemporaine, de la pensée de Hans Urs von Balthasar et des encycliques du Pape Benoît XVI, tout en prenant en compte tant les avantages que les désavantages d’approches différentes.
Elle inclura aussi l’interprétation de l’œuvre huysmansienne à travers l’art médiéval, en particulier la peinture des peintres Primitifs flamands et allemands, et l’approche théologique qu’il propose.
Les doctorants travaillant sur d’autres écrivains ou artistes liés à la lecture philosophique sont invités à la discussion.